La semaine de la citoyenneté : un succès, plusieurs leçons

Article : La semaine de la citoyenneté : un succès, plusieurs leçons
Étiquettes
8 novembre 2016

La semaine de la citoyenneté : un succès, plusieurs leçons

Les guinéens construisant la Guinée
La Guinée, source @SENACIP

Le  réveil des faucons, l’implication des démons pour priver la nation de la célébration de cette manifestation n’auront finalement pas portés atteinte à la détermination de ce sacré homme. Oui elle a eu lieu, cette semaine de la citoyenneté puisque c’est d’elle qu’il s’agit. Chers lecteurs vous aurez tout comme moi tiré des leçons eh bien je partage avec vous les leçons qui sont miennes tout en espérant que vous partagerez les vôtres.

  • Leçon numéro 1 : Celui qui parlait de « businessman de la crise » avait bien raison

Nous avons failli assister impuissant à l’annulation de cette semaine à cause de la rétention par certains des fonds destinés à l’organisation de cet évènement. Apparemment les bonnes initiatives connaîtront toujours des sabotages et des coups bas dans notre pays. Malgré la souffrance de la population il reste toujours des guinéens qui gardent l’envie de nager dans les larmes de leurs compatriotes. Des guinéens qui rêvent que cette situation de ni guerre ni paix demeurent pour des intérêts égoïstes et malsains. Ce qui fait peur dans toute cette histoire c’est qu’ils sont même à mesure de s’opposer à un décret présidentiel. La question est de savoir est ce qu’il y’a des directeurs ou des ministres plus puissant que le dépositaire de la légitimité populaire lui-même ?

  • Leçon numéro 2 : Quand la cause est noble, on aura toujours le soutient du peuple

Depuis quelques années, rares ont été les choses qui nous font tout oublier pour laisser vibrer  notre fibre patriotique. Il y’en a plein me direz-vous. Je me suis efforcé à trouver quelques-unes pour les mettre dans ce billet à titre d’illustration mais hélas j’en ai trouvé qu’une seule chose oh combien discutable. Peut-être les 90 minutes que durent un match du Silly national, après ça on retourne dans nos querelles intestines qui ne nous porteront que malheur. La semaine de la citoyenneté vient s’ajouter à cette courte liste. Les moyens ont été maigre mais le succès est plus qu’éclatant. Les guinéens se sont pleinement impliqués comme pour dire que quand la cause est noble elle est notre.

  • Leçon numéro 3 : La police doit faire des efforts et donner l’exemple

Pendant cette semaine de la citoyenneté les réseaux sociaux ont été inondés d’image des  « citoyens » posant des actes « non citoyens ». S’il y’avait un trophée la police allait être la grande gagnante. Voilà pour vous chers lecteurs deux images qui ont ravis la vedette à toutes les autres.

Les policiers en action. vue sur twitter
Les policiers en action. vue sur twitter
  • Leçon numéro 4 : Nous sommes tous conscients de nos actes mais les posons quand même

J’ai pris le pris le temps de revoir les déclarations des uns et des autres durant cette semaine, le constat est sans appel : Le guinéen peux parfois faire le diagnostic en toute objectivité. Dans ces heures de vidéos j’ai été « séduit » par ce gouverneur nostalgique du sanakouya qui a toujours caractérisé notre société qui hélas a laissé la place à la haine et à la division.

Le gouverneur de la région de Boké : image RTG

 

Le petit résumé de ce chauffeur suffit pour dénoncer tout ce qui caractérise les conducteurs dans ce pays. Il les connait par coeur

conducteur de taxi. image RTG

 

Leçon numéro 5 : Il y’a un guinéen que tous les guinéens écoutent

Par la cohérence de ses propos, par ses prises de positions courageuses, par sa franchise le ministre Gassama Diaby est aujourd’hui l’un des rares guinéens qui font l’unanimité dans le paysage politico-sociale de notre pays. Là où certains ont choisi de combattre pour plaire au chef lui a choisi le combat pour ses convictions, là où certains ont décidé de se taire pour sans doute garder leur poste lui a préféré prendre son courage à deux mains pour déclarer ouvertement sa position même si elle n’est pas celle du chef.

Pour terminer ce billet j’aimerais dire à cette jeunesse que la fin de cette semaine ne signifie pas la fin de la citoyenneté. Comme le disais le sage nous devons être le changement que nous voulons autour de nous. Nous devons ensemble créer cette nouvelle Guinée car nos camarades des autres pays ne perdent pas leurs temps et ils ne nous attendrons pas.

Le Président lui-même ne disait-il pas que :

A bon entendeur, salut.

Partagez

Commentaires